le site de l'école Ampère

http://ecoles.ac-rouen.fr/ampere/

Musée 2 (CE2-CM1 de F. Fontaine)

Mercredi 29 janvier 2014, nous sommes retournés au Musée des Antiquités de Rouen pour notre seconde visite sur le thème du Moyen Age.

Patricia nous a installés devant « une maquette de maison du Moyen-Age » nous apprend Sultan.

A l’époque, à Rouen comme dans toutes les villes fortifiées du Moyen-Age, les propriétaires cherchaient à gagner de la place. Les taxes se calculant sur la surface au sol, les maisons se construisaient sur plusieurs étages.

« Pour les riches, les maisons avaient jusqu’à trois étages et pour les pauvres c’était un ou deux étages » se souvient Léna.

De plus chaque étage dépassait un peu plus sur la rue celui du dessous afin de gagner encore de la place. C’est le phénomène d’encorbellement qui rendait les rues si sombres à l’époque et encore plus odorantes !

FFmaisonmedievale.jpg

« Les maisons avaient beaucoup de bois et elles étaient serrées. » explique Sarah M.

C’est la raison pour laquelle, par crainte des feux, on ne mettait pas de chaume sur le toit.

De même, on n’utilisait pas de « torchis » entre les pans de bois mais  « du plâtre » nous indique Sarah B.A.

« Le bois, c’était du bois de chêne et au rez-de-chaussée se trouvait l’échoppe » nous explique Katalina.

Sana ajoute : « Pour les plus riches, les maisons étaient en pierre. Le premier étage était celui où l’on vivait, on se lavait, on mangeait. L’étage du dessus  servait pour dormir. »

« Sur le toit, il y avait des tuiles pour se protéger de la pluie » raconte Kamel.

Loan nous parle des « volets que l’on laissait fermés quand il faisait trop froid ou trop chaud ».

Ces volets de bois pouvaient coulisser et s’ouvrir partiellement. Les clients de la boutique au rez-de-chaussée n’entraient pas car les volets s’ouvraient et laissaient ainsi les gens voir le travail s’effectuer sous leurs yeux. Les clients étaient sûrs du travail bien fait ! Ils restaient au niveau du comptoir pour faire leurs achats.

Kamel nous donne un peu plus d’informations sur les fenêtres des étages. « Pour les riches, elles étaient parfois en verre ». En effet, pour les plus modestes, on installait du parchemin huilé pour faire passer la lumière ou encore une simple toile de lin.

Après toutes ces explications, les enfants sont allés peindre la façade de leur maison médiévale. Patricia les assemblera pour former « Notre rue du Moyen-Age ».

Pour voir toutes les photos, cliquez ici!!!