L’île du Monstril

Yvan Pommaux

Pistes de travail Etude du récit «bande dessinée» à partir de la page 13
Lecture orale de l’album jusqu’à la page 11 Nouvelle lecture de l’album
Etude de l’illustration de la page 11 et 12 Débat avec les élèves.
  Bas de page
 

Pistes de travail :

  1. Travail à partir de la 1ère et la 4ème couverture.

Découverte de la couverture en ayant masqué le titre.

  1. Observation de l’image et description :
    1. Eléments hostiles :
      - Végétation luxuriante.
      - Amas très sombre de branches tordues ou cassées.
      - Présence d’un tissu déchiré.
      - Les enfants ont une expression inquiète, il fixe l’endroit en face d’eux.
      - Elvire a perdu une chaussure et une manche de son gilet est défaite.
    2. Jeux d’ombres et de lumière :
      - La lumière est sur les personnages (procédé cinématographique ?)
      - L’ombre se trouve dans la partie de la forêt qui est inquiétante.
    3. Qui observe les enfants ?
      - émettre des hypothèses.
  2. Découverte du titre
    1. Avant la découverte du titre, les élèves proposent des titres en justifiant leur choix. Ils choisissent le ou les titres qui leur semblent les plus pertinents.
    2. Découverte du titre de l’album et le comparer avec ceux choisis précédemment.
    3. Anticipation de l’histoire en émettant de nouveau des hypothèses.
Haut de page

Lecture orale de l’album jusqu’à la page 11 :
L’enseignant lit l’histoire jusqu’à la page 11 sans montrer l’illustration.

  1. Comparer ce qui vient d’être lu avec les hypothèses présentées par les enfants au début.
    1. Les ragondins n’étaient pas présents sur la couverture et là, ils présentent l’action.
    2. Qui parle ? Qui sont ces personnages ?
    3. Quelle va être la place de ces deux animaux dans la suite de l’album ?
  2. p 10 « le fleuve charrie tant de choses… »
    1. Peut-on répondre à cette affirmation ? Pourquoi ?
    2. Que manque-t-il ?
  3. Observation de l’album jusqu’à la page 11/12 en s’intéressant cette fois-ci qu’à l’illustration.
    1. L’illustration apporte un autre regard sur la compréhension de l’histoire.
    2. Découverte d’un nouveau récit qui n’avait pas été lu : les bulles (paroles des enfants).
Haut de page

Etude de l’illustration de la page 11 et 12 :

« Ils se dirigent tout droit sur l’Île du Monstril », dit Poil-roux,
« doublons-les, et cherchons à terre de quoi les aider. »
« Vous avez raison », dit Poil-gris, « le fleuve charrie tant de choses… »

Qu’est-ce que le fleuve charrie ?
- Lister tout ce qui est présent sur la plage.
- Rechercher ensuite dans les autres pages en quoi ces objets vont être une aide pour les enfants.

P 15   L’encyclopédie
La corde
informe Elvire sur la manière d’allumer un feu.
sera utilisée pour allumer le feu.
P 18 Les planches
La corde
serviront à la construction de la cabane.
P 19 L’hameçon permettra la fabrication de la canne à pêche.
P 27 La corde
La planche
seront prises pour l’élaboration du gouvernail.

À quels moments les ragondins apportent-ils une aide aux deux personnages « Léon et Elvire » ?
- quand ils le disent : le livre pour faire du feu, les branches coupées pour la cabane, l’hameçon et le fil pour la pêche.
- quand on le voit sur l’image : lorsqu’ils accrochent le poisson à l’hameçon.  

Haut de page
Etude du récit «bande dessinée» à partir de la page 13 :
- Lecture de la bande dessinée en cachant le texte de l’autre récit. L’aventure se passe sans heurts. L’action est fade et les actions se réalisent sans trop d’obstacles.
- La peluche intervient trois fois (encyclopédie, hameçon, rêve d’Elvire). Son rôle n’est pas très explicite. L’enfant doit le deviner. -> Elle est le trait d’union, le médiateur entre les ragondins et les enfants.
- Les ragondins sont relativement absents mais on ne connaît pas leur utilité. Un problème se pose, la peluche leur parle mais on se demande quel est leur lien entre eux trois ?
Haut de page

Nouvelle lecture de l’album :

  • Remise en place des deux récits, de la place des deux illustrations (album + BD). Ceci permettra une meilleure compréhension de l’histoire grâce au travail préalable.
  • Comparer les propos de Poil gris qui à la première page affirme : « De nos jours, les enfants ne sont que des empotés. Léon est un sot et Elvire une mijaurée » et qui à la dernière page dit : «  j’avais tort, je le reconnais volontiers ».
    - Qu’est-ce qui a fait changer d’avis Poil gris ?
    - Recenser les véritables aides des ragondins, les moments où les enfants se sont débrouillés seuls sans s’occuper du soutien des animaux.
    - Monter que Léon et Elvire affrontent seuls le monstril et arrivent à s’échapper. À ce moment, les ragondins ont disparu.
Haut de page
Débat avec les élèves.
- Prise de recul par rapport à l’histoire.
- Présentation d’autres ouvrages d’Yvan Pommaux (Un chat, une nuit, …)
- …  
Haut de page

Télécharger en PdF