Nous sommes le Mardi 21 Novembre à 16:53
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Présentation de l'école
 -  L'école
+ Le coin des parents
+ Les intervenants
Ecrivains et artistes
+ Année 2005/2006
+ Année 2006/2007
+ Année 2007/2008
+ Année 2008/2007
+ Année 2008/2009
+ Année 2009/2010
+ Année 2010/2011
+ Année 2011/2012
+ Année 2012/2013
+ Année 2013/2014
+ Année 2014/2015
+ Année 2015/2016
+ Année 2016/2017
+ Année 2017/2018
L'école - Mme Defortescu et la chorale

MADAME DEFORTESCU dirige la chorale des petits le jeudi  et le samedi matin. Elle nous fait partager sa passion pour le chant et nous dévoile quelques secrets sur les coulisses de la chorale ...

1. Pourquoi avez-vous choisi de faire chanter les petits ?
Il y a quelques années, Madame Quesnot faisait chanter tous les enfants de l’école. Un jour, elle a arrêté de faire chanter les petits. Il fallait que quelqu’un continue. Avec Madame Rabec, nous avons alors décidé de faire chanter les enfants ensemble. On faisait chacune notre tour une chanson. Il y a même des chansons que l’on dirigeait toutes les deux ensemble. L’année d’après, on s’est rendu compte que ce n’était pas facile de faire ainsi et qu’il fallait qu’une seule maîtresse pour diriger la chorale. Comme moi cela m’avait beaucoup plu, j’ai décidé de continuer. Depuis je fais chanter tous les petits. Cela fait maintenant bientôt une dizaine d’années.

2. Prenez-vous des cours de chant ?
Non pas du tout ! Je ne prends pas de cours de chant, je n’ai jamais joué d’un instrument de musique, je ne sais pas lire la musique. Je chante simplement parce que cela me fait plaisir. Il y a longtemps, j’ai fait partie d’une chorale pendant deux ou trois ans. Cela m’a montré comment chanter, ce qu’il fallait faire. J’ai aussi fait un stage de trois semaines qui m’a appris comment on dirigeait une chorale d’enfants. Plus on chante, plus la voix s’améliore et moi je ne travaille qu’à l’oreille. A force d’écouter les disques, les cassettes, je mémorise les textes et j’arrive à chanter les chansons que j’entends.

3. Que ressentez-vous quand vous chantez avec les petits ?
Je ne chante pas qu’avec les petits parce que, lorsque l’on fait les concerts de fin d’année, je dirige deux chants avec les grands. Même si ce n’est pas moi la chef de chœur des grands, je ressens la même chose que lorsque je dirige les petits. Ca fait plaisir. Il y a des chansons qui me donnent des frissons et d’autres qui m’amusent. Cette année, on prépare deux ou trois chansons amusantes. On essaie de mettre le ton comme au théâtre. C’est un échange. J’ai l’impression que les petits me donnent beaucoup et pour moi c’est comme une récompense. On travaille dur toute l’année. Hier matin, ils ont chanté une chanson qu’on apprend depuis quinze jours. La chanson était tellement belle qu’ils me tireraient presque une larme ; c’était très joli. Cela me fait plaisir. Depuis cette année, on chante avec les personnes âgées et ça aussi c’est très agréable. C’est un échange de sentiments.

4. Comment choisissez-vous vos chansons ?
Il y a d’abord mes coups de cœur ; les chansons que j’aime. Une année, nous avons chanté des chansons de Yannick Noah ou de Jean-Jacques Goldman parce que ce sont mes goûts. D’autre part, j’essaie de choisir des chansons en fonction du thème. Cette année, il y a des chansons autour des héros qui vont être plus amusantes. Comme j’ai les petits, j’essaie, surtout en début d’année, de faire des chansons plus faciles. Parfois, on a envie de faire passer un message comme lorsque l’on chante une chanson sur la paix ou sur l’amitié. On fait ainsi de l’éducation civique à travers le chant. Il peut aussi arriver que je prépare mon programme au mois de septembre et qu'en janvier j’entende une chanson qui me plaise, je peux alors changer le programme en cours de route pour un coup de cœur. Cela fait deux ans aussi que j’essaie de choisir des chansons qui s’adressent à tout public, pour que les enfants connaissent des chansons du patrimoine français, c'est-à-dire des chansons qu’ils peuvent chanter en famille, avec leurs grands-parents, pour se retrouver tous autour des mêmes chansons, pour que cela unisse les générations.

5. Comment apprenez-vous les chansons ?
Je les répète et je les répète encore et encore. Je passe la chanson en boucle, je l’apprends, je la répète. Je ne la chante pas toujours telle qu’elle est écrite sur la partition dans la mesure où je ne déchiffre pas la musique et parfois c’est simplifié pour être à la portée des enfants. Je l’écoute à la maison, dans la voiture, je prépare ainsi mes séances et j’essaie de repérer les endroits plus difficiles. Ensuite, je les fais répéter aux enfants à l’école. Ce que l’on fait
ensemble à l’école, je l’ai fait avant chez moi toute seule.

6. Voyez-vous Madame Mesnil pour le déroulement de la chorale ?
On se voit au départ, on cherche des idées ensemble. Cette année, on a eu l’idée d’un thème. Après, on essaie de trouver des chants et on se propose à l’une et à l’autre ceux qui nous plaisent. On se voit pour répartir les chants et pour choisir les chants communs. Madame Mesnil a pris des cours de chants et parfois elle me conseille. Quand approchent les concerts, on se voit pour déterminer l’ordre des chants, lesquels on retient, l’organisation … D’autre part, Madame Mesnil est le lien entre l’école et Jonathan, le musicien. On organise sa venue dans l’école. Au mois de mai, on se retrouve tous ensemble pour les chants communs.

7. Avez-vous peur les soirs de concert ?
OUI ! !
J’ai très peur les jours de concert même si tous les ans on me dit que c’est très bien. Je suis peut-être un peu trop perfectionniste ; je veux toujours que cela soit encore mieux et j’ai toujours peur que quelque chose déraille. Même si je sais que vous chantez bien, que vous donnez beaucoup. Je n’ai pas l’habitude de parler devant trois cents personnes et quand il faut que je fasse le discours au début pour présenter, pour remercier, même si j’ai l’air très à l’aise, en vérité, j’ai très peur. Il parait que c’est le trac. Je crois que tous les enfants ont un peu peur aussi. On se soutient les uns les autres. Même si on ratait une chanson, les gens nous le pardonneraient. C’est bête d’avoir peur mais c’est une peur qu’on ne peut pas contrôler.

8. Le chant est-il votre passion ?
Oui j’adore chanter. Autour de moi, il y a tout le temps de la musique ou du chant. L’année où j’ai fait mon stage, on chantait du matin au soir et c’est vrai que je me régalais. Même chose quand j’ai fait partie de la chorale. C’est vraiment très agréable et cela permet quelques fois de libérer un peu de tension, de se calmer. Le chant, c’est SUPER !!





Date de création : 24/08/2006 @ 16:44
Dernière modification : 22/12/2006 @ 20:36
Catégorie : L'école
Auteur : GuppY
Page lue 3667 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page